07 85 14 29 79

Nos zones d’interventions

Votre Taxi de qualité à l’Haÿ-les-Roses

Notre service de taxi à l’Haÿ-les-Roses est un service exclusivement de taxi. Disponible dans tout l’Haÿ-les-Roses et les villes environnantes. Notre entreprise se compose de de nombreux conducteurs expérimentés et polis, ayant travaillé de nombreuses années dans la commune.

Notre société fait maintenant partie d’une flotte de taxis, à la différence que les résidents de l’Haÿ- les-Roses auront désormais accès à des véhicules supérieurs avec toutes les caractéristiques de sécurité attendues d'un service de taxi aux tarifs fixés à l’avance de votre prise en charge.

SERVICE DE RÉSERVATION DE TAXI À L’HAŸ-LES-ROSES

RÉSERVER UN TAXI DEVRAIT ÊTRE SIMPLE COMME UN COUP DE FIL

Notre taxi à l’Haÿ-les-Roses valorise la sécurité de chaque passager dans nos taxis. Tous nos chauffeurs sont contrôlés par notre entreprise. Nous croyons que nos systèmes d'exploitation garantissent la sécurité de votre famille est notre priorité numéro un.

TAXI A l’HAŸ-LES-ROSES UNE ENTREPRISE À PART

POUR CEUX QUI VEULENT QUELQUE CHOSE DE PLUS

Vous recherchez un service de taxi à l’Haÿ-les-Roses qui correspond à votre style? Notre société est le service de taxi pour vous. Une flotte de voitures supérieures allant de berlines, aux Vans et au taxi- motos, le choix vous appartient.

Tout le monde recherche un taxi depuis l’Haÿ-les- Roses pour vous rendre à l’aéroport.

Notre entreprise se chargera de votre transport jusqu’à votre arrivée sain et sauf à l’aéroport.

Depuis de longues années, nous desservons tous les aéroports de la région Ile de France dont Roissy Charles de Gaulle, d’Orly, de Beauvais et Le Bourget.

DES CHAUFFEURS DE TAXI QUALIFIES A L’HAY-LES-ROSES

Notre compagnie est composée de nombreux chauffeurs qualifiés et qui sont d’une agréable compagnie qui vous conduiront à l’aéroport pour que vous n’ayez pas à vous tracasser et à penser votre moyen de locomotion. Nos chauffeurs sont aguerris et connaissent tous les chemins de l’Haÿ-les-Roses pour vous éviter les embouteillages et autres désagréments du à l’état de la route pour que vous puissiez prendre votre avion à l’heure, voilà notre mission dans notre compagnie de taxi à l’Haÿ-les-Roses!

Nous savons qu’il est difficile de trouver un taxi pour se rendre à la gare. Notre société a toujours été dans son ADN d’accompagner les habitants de l’Haÿ-les-Roses vers les gares parisiennes. Nous sommes en mesure de vous conduire dans toutes les gares de Paris dont la Gare Montparnasse, Gare d’Austerlitz, Gare du Nord, Gare de l’Est, Gare de Bercy, Gare de Lyon et Gare Saint-Lazare vers et depuis l’Haÿ-les-Roses. Nos chauffeurs ayant une science des routes de la ville pour le mettre à votre service pour que vous soyez à l’heure pour monter à bord de votre train.

Pourquoi n'utilisez-vous pas notre entreprise ? Une berline aux tarifs de taxis économiques standards

RÉSERVEZ MAINTENANT!

Nous ne dirons pas à vos amis ou à vos associés que vous l'avez obtenu aux tarifs de taxi économiques standard. Oui, les passagers peuvent désormais avoir ce qu'ils méritent. Un simple clic sur notre site via notre formulaire de réservation et vous serez considéré comme un magnat qui salue les meilleurs véhicules de l'industrie. Le choix est le vôtre, dites-le à vos amis, ou gardez-le comme un secret?

Dans notre société de taxi à l’Haÿ-les-Roses ce qui compte pour nous c’est que vous soyez heureux lors de votre trajet avec nous, c’est pour cela qu’on continuera à nous améliorer dans notre compagnie jusqu’à atteindre l’excellence c’est ce qu’on doit à notre aimable clientèle. Nous souhaitons vous avoir bientôt dans nos véhicules.

La ville de l'Haÿ-les-Roses

L'histoire la ville

Sans doute des terres possédées par un dénommé Lagius ou Laius, bien qu'on ait parfois évoqué une déformation de laie - trouée dans une forêt.

Le peuplement du plateau qui domine la vallée de la Bièvre semble remonter à plus de cent mille ans. Les lieux ont connu ensuite la succession des premiers peuples du néolithique, puis l'arrivée des Celtes et de la civilisation gallo-romaine qui échafaude le premier aqueduc, conduisant les eaux de Wissous jusqu'à Lutèce.

En 798, une charte mentionne pour la première fois le nom du bourg, sous la dénomination de Lagiacum.

Une grande partie des terres appartient au chapitre de Notre-Dame de Paris, qui luttera contre les prétentions seigneuriales des fiefs laïques enclavés, dont celui de la Tournelle.

En 1468, meurt à L'Haÿ Jean Dunois, compagnon d'armes de Jeanne d'Arc.

Au XVII e siècle, les formidables travaux de l'aqueduc Médicis bouleversent un temps l'économie du village. Sensiblement à la même époque, le fief de la Tournelle, sous l'égide de Nicolas Robert, devient l'un des foyers de la doctrine janséniste, où le confesseur de Port-Royal vient parfois séjourner. En 1787, L'Hay fusionne avec Chevilly, mais les luttes internes à cette municipalité bicéphale conduisent à la séparation en 1793.

En 1815, faute ou fantaisie de copiste, l'ancestral village de Lay que l'on trouvait parfois écrit Lay ou Lahy devient L'Haÿ.

Parmi les personnalités qui auront honoré de leur présence le village, on peut souligner au milieu du XIX e siècle deux familles d'artistes : les Toudouze et les Steinheil.

La quiétude rurale de L'Haÿ est tragiquement rompue durant la guerre de 1870. Occupée par les Prussiens, en raison de sa position en altitude, dès les premières heures du siège de Paris, la commune essuie des combats meurtriers le 30 septembre 1870. Fin novembre, une tentative de percée des lignes est prévue, afin de faire diversion à la contre-attaque principale vers Bry et Champigny. Mal préparés, mal coordonnés, les combats ont lieu trop tôt - le 29 novembre - et se soldent par un sanglant échec. En 1892-1893, Gravereaux fonde la roseraie dont le renom est tel que le président Raymond Poincaré accordera en 1914 à la commune le droit de s'appeler désormais L'Haÿ-les-Roses.

En 1915, l'un des tous premiers monuments aux morts de la Première Guerre mondiale est érigé.

Les premiers lotissements pavillonnaires naissent à partir de 1921. La vigne, comme ailleurs, a presque disparu, mais le village demeure essentiellement rural jusque dans les années cinquante : agriculture traditionnelle, mais aussi pépinières et forceries de lilas. Coupée en deux par l'autoroute du sud, L'Haÿ- les-Roses, subit une urbanisation, à l'image de ses voisines Chevilly et Villejuif, qui conduit à la réalisation de quelques grands ensembles. La ville est désormais la seconde sous-préfecture du Val-de- Marne.